Vidéo du jour
Garde ta lampe allum√©e | CTMI / MIKY HARDY | Résumé
Enseignement du jour
Le livre de l'Apocalypse | RADIO REVEIL | Résumé
Édification du jour
Combattre Goliath
LA BONNE SEMENCE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Abandon complet et consécration à Dieu
de LA TROMPETTE
"L'abandon total a lieu entre notre √Ęme et notre Dieu. Il se fait dans la pri√®re secr√®te, en tombant sur sa face devant le Seigneur, luttant avec Dieu, jusqu'√† ce que nous soyons amen√©s √† Lui livrer, sans r√©serve, le fond m√™me de notre pens√©e et de nos d√©sirs. Nous serons alors arriv√©s au point o√Ļ nous ne souhaitons et ne demandons plus autre chose que de plaire et d'ob√©ir au Seigneur." - Christian R√∂ckle.



Rien ne peut introduire la gloire de Dieu dans la vie de Ses enfants, aussi bien que leur abandon total au Seigneur. C'est le moyen par excellence pour obtenir tout ce que Dieu veut nous donner. C'est le chemin pour parvenir √† la sanctification, √† la gu√©rison et au bapt√™me de l'Esprit, pour recevoir la puissance de pr√™cher l'√Čvangile et pour imposer les mains aux malades, afin qu'ils gu√©rissent.

La voie par laquelle le feu divin p√©n√®tre dans une √Ęme passe par un abandon plus profond que nos paroles ne sauraient le dire. Ne vous contentez pas de la gr√Ęce qui vous a √©t√© faite, mais plongez-vous en Dieu. Si vous n'arrivez pas √† la sanctification, si vous n'obtenez pas votre gu√©rison ni votre bapt√™me de l'Esprit, alors livrez-vous plus profond√©ment √† Dieu, jusqu'√† parvenir √† un abandon qui soit fond√© sur le roc. Ces mots ne renferment rien que Dieu ne tienne √† notre disposition ou qu'Il nous refuserait. Mais c'est √† nous de le d√©sirer s√©rieusement, de creuser jusqu'au fond, et d'obtenir un cŇďur parfaitement honn√™te aux yeux de Dieu. Il existe des hauteurs et des profondeurs de cons√©cration que nous n'avons pas encore atteintes. Si vous cherchez la gu√©rison pour votre corps, abaissez-vous devant votre Dieu et vous l'obtiendrez, d√®s qu'Il aura atteint son but en vous.

Peut-être a-t-on déjà prié pour vous? Cependant, si vous n'avez pas été guéri, c'est probablement parce que Dieu vous demande une consécration plus profonde. Demeurez dans la prière et luttez avec Dieu, comme vous le faites pour votre salut, votre sanctification et votre baptême de l'Esprit. Cette condition étant requise, vous obtiendrez votre guérison.

Ils sont nombreux ceux qui comptent sur les pri√®res des autres. Mais si vous vous attendez √† ce que d'autres luttent pour vous, vous n'atteindrez pas le but; c'est vous-m√™mes qui devez pers√©v√©rer dans la pri√®re. J'ai lu ce t√©moignage: "Ma sant√© √©tait ruin√©e. Je n'avais plus que la peau sur les os, lorsque Dieu, le Tout-Puissant, m'a gu√©ri. Je n'ai pas recouvr√© la sant√© par une simple pri√®re de la foi, mais apr√®s avoir d√©pos√© ma vie aux pieds de J√©sus et Lui avoir livr√© jusqu'√† la plus petite parcelle de force qui me restait. Lorsque j'avais tout consacr√© au Seigneur, la gu√©rison pour mon corps souffrant et d√©labr√© est venue. Et je vais la conserver, car j'ai fait une alliance avec le Dieu Tout-Puissant: J'ai promis de Lui consacrer ma vie, s'Il me redonne la Sant√©" Nombreux sont ceux qui font de tels vŇďux, mais qui ensuite ne tiennent pas parole. Sachez que si vous faites une alliance avec Dieu pour Lui consacrer votre vie, il ne faut pas la rompre, sinon la maladie revient.

Il faut √©galement passer par un abandon complet pour livrer son propre Moi √† la mort. Bien que sauv√©s, sanctifi√©s et baptis√©s du Saint-Esprit, il vous reste encore une vie du Moi, la propre volont√©, qui doit √™tre r√©prim√©e, bris√©e et assujettie. C'est en ce sens que Paul √©crit : ¬ę Je traite durement mon corps et je le tiens assujetti ¬Ľ (1 Cor. 9:27); ¬ę Chaque jour je suis expos√© √† la mort ¬Ľ (1 Cor. 15:31). Si donc le grand ap√ītre Paul a du assujettir son corps, √† combien plus forte raison ne devrions-nous pas le faire √©galement, et an√©antir le propre Moi, afin de parvenir √† la premi√®re r√©surrection ! Notre √Ęme sanctifi√©e, dont le propre Moi a √©t√© r√©ellement livr√© √† la mort, sera affranchie de la col√®re et de l'impatience. Il n'y aura plus d'irritation si tout ne va pas selon nos d√©sirs. Nous ne rendrons plus la pareille √† celui qui nous offense, mais nous dirons avec le crucifi√©: ¬ę P√®re, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font ¬Ľ.

Cependant, m√™me ceux qui ont pris leur d√©cision pour une sanctification totale, et qui en ont d√©j√† atteint un degr√© √©lev√©, d√©couvrent qu'ils ont encore une propre volont√©, leur propre Moi. Pour l'emp√™cher de r√©gner √† nouveau, il doit √™tre an√©anti et tenu dans une soumission permanente, en sorte que Dieu puisse exercer, jour par jour, sa parfaite souverainet√© dans leur vie. Telle est 1'oeuvre que la gr√Ęce op√®re en profondeur; elle doit progresser tant que nous demeurons dans ce corps. Il est un abandon profond auquel ne parviennent que peu de chr√©tiens. Lorsque toutes les choses ext√©rieures, amis, possessions, foyer et proches parents ont √©t√© remis au Seigneur, il reste √† faire un abandon plus profond; Dieu attend de chacun qu'il le fasse. Sa profondeur est telle que les mots nous manquent pour l'exprimer. Il ne s'agit pas de nos familles, maisons et propri√©t√©s, car elles sont l'objet d'un abandon ext√©rieur. Et m√™me celui-ci, peu de chr√©tiens le r√©alisent. La preuve en est, que, si Dieu met la main sur ces choses, avant d'obtenir la victoire, ils doivent d'abord se vaincre eux-m√™mes pour les Lui livrer. L'abandon total a lieu entre notre √Ęme et notre Dieu. Il se fait dans la pri√®re secr√®te, en tombant sur sa face devant le Seigneur, luttant avec Dieu, jusqu'√† ce que nous soyons amen√©s √† Lui livrer, sans r√©serve, le fond m√™me de notre pens√©e et de nos d√©sirs. Nous serons alors arriv√©s au point o√Ļ nous ne souhaitons et ne demandons plus autre chose que de plaire et d'ob√©ir au Seigneur.

Ainsi, nous sommes enti√®rement disponibles pour Dieu et s√©par√©s de tout ce qu'Il ne peut agr√©er. Les opinions humaines - les n√ītres et celles d'autrui - ne nous influencent plus, car nous voulons vivre uniquement selon la volont√© de notre Seigneur. Une pareille cons√©cration est la voie pour obtenir la puissance. Toutes les fois que par la pri√®re nous nous pr√©sentons devant le Seigneur, dans l'attente d'une effusion particuli√®re sur une activit√©, ou d'une puissance particuli√®re pour gu√©rir les malades, il nous faut commencer par nous consacrer nous-m√™mes √† Dieu, pr√™ts √† accepter de porter tout fardeau - m√™me le plus lourd - dont Il pourrait nous charger, si tel √©tait son bon plaisir.

On objectera peut-√™tre qu'il ne faut pas demander des √©preuves difficiles qui, de toute fa√ßon, ne nous manqueront gu√®re. N√©anmoins, si nous venons √† Dieu avec des requ√™tes particuli√®res, prions-Le d'allumer dans notre vie le feu de l'√©preuve. Nous recevrons le feu, mais √©galement la b√©n√©diction. Il permettra que notre √Ęme connaisse la pers√©cution et l'opposition. Laissons-les venir et soyons fermes. Dieu veut avoir un peuple qui ne craigne pas les √©preuves - fussent-elles les plus dures - un peuple purifi√©, blanchi et √©prouv√©. Nous sommes appel√©s √† souffrir avec Lui si nous voulons r√©gner avec Lui. Dieu cherche des martyrs v√©ritables, des hommes et des femmes qui sont d√©cid√©s √† rester fermes et √† porter l'opprobre de l'√Čvangile. J√©sus nous pr√©pare pour que nous soyons en √©tat de r√©gner avec Lui dans la gloire. ¬ę Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu ¬Ľ - √©galement les √©preuves de la fournaise !

Dieu nous demande de renouveler nos consécrations en approfondissant celles que nous avons pu faire, il y a peut-être un an. Nous découvrirons qu'il nous faut à nouveau tomber à genoux pour consacrer plus profondément ce qui l'a déjà été précédemment. Dieu veut que nous nous détachions de toute chose, et que nous coupions tout lien qui pourrait nous retenir. Devant une épreuve difficile, tenons ferme et approfondissons notre consécration. Maintenons tout sur l'autel. Si nous désirons obtenir ce que Dieu a de meilleur pour nous, il faut y mettre le prix, Jésus a souffert avant d'être glorifié; nous devons prendre le même chemin que Lui. A moins de souffrir avec Lui, nous n'aurons point de part à Son Corps glorifié.

L'√Čcriture dit que l'√©preuve de notre foi est plus pr√©cieuse que l'or p√©rissable (1 Pi 1:7). L'or doit passer au creuset pour √™tre fondu. La fournaise chauffe jusqu'au point o√Ļ le fondeur y voit sa propre figure. En vous et en moi, J√©sus-Christ allume un feu jusqu'au moment o√Ļ, ses yeux abaiss√©s sur nous, Il verra Sa stature. Ainsi, Il aura un peuple qui est purifi√©, blanchi et √©prouv√©. Job a dit : " Il sait n√©anmoins quelle voie j'ai suivie; et s'Il m'√©prouvait, je sortirais pur comme l'or ¬Ľ (Job 23:10). Il sera √©galement n√©cessaire que le ciseau nous soit appliqu√©, √ßa et l√†, tant que nous ne sommes pas en √©tat de trouver notre place dans le Temple de la Nouvelle J√©rusalem. Souvenons-nous que, " lorsqu'on b√Ętit le Temple, on se servit de pierres toutes taill√©es, et ni marteau ni hache, ni aucun instrument de fer ne furent entendus dans la maison pendant qu'on la construisait " (1 Rois 6:7). 

Jésus-Christ prépare les matériaux pour la Nouvelle Jérusalem qui descendra du ciel et, si nous voulons être des pierres vivantes dans le Saint Temple, nous devons d'abord nous soumettre au ciseau.

Christian Röckle 1883-1966 (traduit de l'allemand)

Source : http://www.latrompette.net/ (site ferm√© janvier 2012)

Toute reproduction autorisée sous réserve de citer http://www.latrompette.net


Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter